Association Européenne des Facultés Libres

Accueil du site > Projets > Projet de recherche : Philosophie et radicalisation

Projet de recherche : Philosophie et radicalisation

Les programmes de recherche sur l’éducation dans l’Union Européenne se focalisent de manière importante sur la prévention des processus de radicalisation ou d’extrémisme violent, selon la terminologie de l’UNESCO. En 2015 les Ministres de l’Education ont adopté une Déclaration sur cette question à Paris insistant sur l’éducation à la citoyenneté et aux droits de l’homme.

Il paraît important dans ce contexte d’examiner le rôle de l’enseignement de la philosophie qui est naturellement orienté vers la fondation en raison des valeurs morales. En 2011 l’UNESCO s’est intéressé à l’enseignement de la philosophie dans la région Europe et dans un ensemble de recommandations aux États elle a demandé d’accorder une place « pleine, entière et autonome » à la philosophie dans l’enseignement secondaire et universitaire et de renforcer cet enseignement pour le développement de l’esprit critique. Voir document en annexe.

Dans plusieurs pays de l’UE l’enseignement de la philosophie n’est plus obligatoire ou est réduit à la portion congrue. Les facultés au niveau universitaire peinent à recruter dans plusieurs pays.

JPEG - 39.7 ko
Carte de l’europe du cours de philo
Source : http://www.philomag.com/bac-philo/l...

Une hypothèse de recherche pourrait celle de lier la crise des valeurs dans l’UE et les failles dans l’enseignement de la philosophie. En arrière-plan, il faudrait montrer que seules des philosophies avec un ancrage métaphysique sont à même de fonder en raison les valeurs et de développer l’’esprit critique. Il conviendrait donc de faire un état de la situation dans l’UE et d’examiner par la suite les contenus de la formation dispensée dans les pays au niveau secondaire et universitaire.

Un autre axe serait celui d’examiner certaines valeurs de l’UE et la mentalité dominante : pour détecter les problèmes dans la transmission des valeurs. Rappelons que le Charte des droits fondamentaux affirme : "L’Union se fonde sur les valeurs indivisibles et universelles de dignité humaine, de liberté, d’égalité et de solidarité ; elle repose sur le principe de la démocratie et le principe de l’État de droit".

Une question plus fondamentale est celle des contradictions de notre culture occidentale où coexistent des valeurs soi-disant communes – ceux de la Charte par exemple - avec des philosophies contredisant ouvertement ces valeurs. Pensons par exemple à Marx, Freud ou Nietzche.

Le projet devrait aboutir à une réflexion sur le contenu est nécessaire pour fonder ces valeurs et d’expliquer quelles approches philosophiques les affaiblissent.

Voir en ligne : Mobilisation européène pour l’éducation aux valeurs citoyennes

SPIP | | | Plan du site | Suivre la vie du site RSS 2.0